Élever les enfants à l'occidental est-elle la meilleure façon?

Qu'il s'agisse de dormir dans des lits séparés de leurs enfants ou de les transporter dans des poussettes, les parents occidentaux ont des idées géniales sur la façon d'élever leurs enfants.

Les parents occidentaux ne partagent pas le même lit avec leurs enfants.

"Est-il déjà dans sa propre chambre ?" C’est une question que les nouveaux parents se posent après un nouveau-né. Mais dormir dans un lit différent de celui de nos bébés est une évolution relativement récente et qui ne s'étend pas au monde entier. Ailleurs, partager une chambre, ou parfois un même lit, avec votre bébé est obligatoire.

Il existe d’autres aspects de la nouvelle parentalité que les occidentaux abordent différemment. De la sieste avec des horaires établis et de l'entraînement au sommeil aux poussettes.

Aux États-Unis, il est conseillé aux parents de faire dormir leur bébé dans le même lit qu'eux pendant au moins les six premiers mois, mais beaucoup considèrent cela comme une brève escale sur le chemin d'une crèche spécialisée.

Les sociétés qui ne mettent pas à l'écart leurs enfants.

Dans la plupart des autres sociétés du monde, les bébés restent plus longtemps avec leurs parents. Une recherche réalisée en 2016 concernant les enfants qui partagent non seulement une chambre, mais aussi un lit avec un ou plusieurs de leurs parents a révélé une forte prévalence dans de nombreux pays asiatiques : plus de 70 % en Inde et en Indonésie, et plus de 80 % au Sri Lanka et au Viêt Nam. Les recherches sur les taux de partage des lits dans les États d'Afrique sont inégales, mais lorsqu'elles existent, elles suggèrent que cette pratique soit quasi universelle.

Un médecin et consultante en éducation des enfants en Inde, affirme que malgré les influences occidentales, le partage du lit reste une tradition bien ancrée en Inde. Malgré que dans certains foyers les enfants ont leur propre chambre, ces derniers abandonnent leur lit les nuits et se retrouvent dans la chambre de leur parent. Pourtant, une famille de quatre personnes dispose de trois chambres, une pour chaque enfant et une pour les parents.

En conclusion, il est trop tôt de considérer le partage d'une chambre où d'un lit avec son enfant comme étant universelle ou non universelle dans une société ou dans une autre.